Bac 2018 - Philosophie : corrigé pour la série ES

A l'occasion du Bac 2018, NRJ Active et digiSchool vous dévoilent le corrigé de l'épreuve de Philosophie pour la série ES, gratuitement et en intégralité.

BAC ES Philo © NRJ


Aujourd’hui, lundi 18 juin 2018, marquait le lancement des épreuves du Bac. Les élèves de Terminale ES ont été bien occupés par leur sujet de Philosophie de 8h00 ce matin jusqu’à 12h00. La note de philosophie sera comptabilisée coefficient 4 sur leur bulletin final.

Sujets de l’épreuve de Philosophie du Bac 2018 en ES

Les élèves de Terminale ES pouvaient choisir entre les deux sujets de philosophie suivants :

  • Toute vérité est-elle définitive ?

  • Peut-on être insensible à l’art ?

Le troisième sujet consistait à expliquer un texte extrait de l’oeuvre d’Emile Durkheim “Les formes élémentaires de la vie religieuse”.
 

Accédez au sujet complet des ES

 

Corrigés de l’épreuve de Philosophie du Bac 2018 en ES

Voici dès à présent, gratuitement, les corrigés de chacun des sujets que les candidats avaient le choix de traiter.

Pour prendre connaissance d’une correction détaillée du premier sujet, faites confiance à digiSchool et cliquez ici.
 

Pour bien traiter le premier sujet “Toute vérité est-elle définitive ?”, il convenait d'abord de distinguer vérité et réalité. Dans sa définition traditionnelle, la vérité est une propriété du langage, et désigne l'accord de l'idée et de la chose. L'énoncé joue du paradoxe en demandant si une vérité définitive est possible. Il met en question ce qui paraît être une évidence : les termes de « vérité » et de « définitif » semblent à première vue redondants.

Pour bâtir une bonne problématique, il convenait de prendre en compte le caractère fluant, changeant de toute l'expérience humaine. L'histoire nous montre en effet que les vérités les plus répandues ou les mieux fondées ont évolué. Les lycéens pouvaient notamment citer l’exemple de la physique d'Einstein au XXe siècle qui a succédé à la physique de Newton, qui avait pourtant été un modèle de connaissance rationnelle.

 

Le second sujet de dissertation de philosophie “Peut-on être insensible à l’art” nécessitait d’abord de définir ce qu’est être insensible (ne pas être concerné, ne ressentir ni plaisir ni douleur, ni crainte ni joie, ni désir.) Les lycéens devaient ensuite considérer l’activité artistique comme l'une des toutes premières manifestations de la culture humaine. Les élèves pouvaient alors se demander : “Comment penser qu'un homme puisse être insensible à ce phénomène universel ?” Des questions telles que “L'art se rencontre dans toutes les cultures, passées ou présentes. Un individu peut-il vivre à côté de ce phénomène culturel universel et ne pas s'y intéresser ?” étaient pertinentes pour bâtir une bonne problématique.

Si vous avez choisi le second sujet, regardez dès maintenant si vous avez vu juste en consultant le corrigé.

 

Le texte de Durkheim proposé cette année aux lycéens de filière ES concerne le rapport à autrui et, plus particulièrement, l'influence que peut avoir autrui sur nous du fait de son autorité. Le problème que se pose l’auteur est de savoir comment certains individus exercent-ils une influence sur les autres ? Comment le rapport d'autorité se manifeste-t-il ? Les lycéens devaient détailler la thèse soutenue par Durkheim et préciser l’enjeu du texte. Il convenait ensuite de dire que le texte se divisait en deux parties : dans un premier temps, l'auteur s'attache à travailler le rapport d'autorité avant de l'appliquer au cas particulier du commandement dans une deuxième partie.

Prenez connaissance d’une interprétation possible du texte en suivant ce lien.
 

Les derniers articles Bac 2018