Travail saisonnier : exercer un métier le temps d'un été

Les jobs d’été permettent à de nombreux jeunes d’exercer une activité professionnelle durant quelques semaines. L’occasion d’engranger de l’expérience et de gagner un peu d’argent.

Travail saisonnier © iStock

Jobs d’été, les secteurs qui recrutent

Durant la période estivale de nombreux jeunes profitent de leurs vacances pour exercer un travail saisonnier. Le secteur de l’hôtellerie-restauration a un fort besoin de main d’œuvre sur l’ensemble des régions touristiques. Que ce soit pour le service, l’entretien ou la réception, ce secteur ouvre des centaines de milliers de postes chaque été à des jeunes motivés. L’agriculture est également un fort pourvoyeur de jobs étudiants. Les récoltes et notamment les vendanges mobilisent des milliers de personnes. Si le travail est physique, voire pénible, l’ambiance et le salaire séduisent de nombreux travailleurs.

Dans les zones touristiques, les commerces sont aussi un super spot à explorer, l’afflux de clientèle nécessitant un personnel plus nombreux. Et si vous ne pouvez pas vous déplacer, pensez à contacter les grandes surfaces près de chez vous. De nombreuses offres de travail saisonnier sont en effet à pourvoir dans la grande distribution pour faire face au départ en vacances des titulaires de poste. De leur côté, les globe-trotters peuvent aussi tenter de trouver un job d’été à l’étranger.
 

Animateur en centre de vacances, le job d’été par excellence

Lorsque l’on pense job d’été, le poste d’animateur en centre de vacances ou en colonie vient immédiatement à l’esprit. Ce secteur est, en effet, très demandeur de travailleurs saisonniers. Néanmoins, la fonction d’animateur n’est pas ouverte à tous. Il faut passer, au moins partiellement, un BAFA (Brevet d’Aptitudes aux Fonctions d’Animateur), seul sésame pouvant vous ouvrir les portes de ce métier saisonnier passionnant. Point très important à noter, c’est qu’un travail saisonnier est soumis aux règles du Code du travail.

Même s’il s’agit d’un job étudiant ne durant que quelques semaines l’employeur est tenu de vous faire signer un contrat à durée déterminée. Il faut savoir aussi qu’un saisonnier ne peut pas travailler plus de 10 heures par jour et 48 heures par semaine. Enfin, pour les mineurs, il est impossible de travailler de nuit, d’exercer une activité pénible ou dangereuse et les heures supplémentaires ne sont pas au programme.

actus : les derniers articles