Qu’en est-il des APL ?

Parmi les débats qui ont agité cet été 2017, celui sur les APL a été l’un des plus houleux. On vous explique ce qui s’est passé, et on vous présente des solutions alternatives d’aides au logement.

Qu’en est-il des APL ? © iStock


Le 22 juillet dernier, Emmanuel Macron a annoncé vouloir baisser les APL de 5 euros. A l’heure où nous écrivons ces lignes, une nouvelle annonce vient de tomber, qui risque d’alimenter davantage les débats. Le 31 août, dans un entretien accordé au Point, le Président a confirmé vouloir aller encore plus loin dans la baisse des APL, « mais seulement dans le cadre d'une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers et dans le cadre d'une politique plus globale », a-t-il déclaré. Pourquoi cette annonce provoque-t-elle un tel tollé ? Qui se retrouvera impacté par cette baisse des APL ?

 

50 000 foyers concernés

Si la mesure est adoptée, 50 000 foyers perdront leur aide au logement, selon Capital. C'est-à-dire que tous ceux qui reçoivent entre 15 et 19 euros d’aides seront théoriquement exclus du dispositif des APL. Si leur montant est inférieur à 15 euros, les APL ne sont pas versées. Entre 15 et 19 euros d’aides, c’est la somme qui est perçue par 50 000 foyers à l’heure actuelle. Si le gouvernement décide de retirer 5 euros d’allocations par mois, ils ne toucheront plus du tout d’APL.

Voici pour les faits purs et simples. La baisse devrait être mise en place dès le 1er octobre 2017. On comprend, alors, que le sujet ait fait des remous.

 

D’autres aides au logement pour les étudiants et les jeunes actifs

Si vous êtes étudiant ou jeune actif, et que vous n’avez plus droit aux APL suite à cette mesure, il existe des organismes que vous pouvez solliciter pour vous aider. Le site les Echos Start en a répertorié quelques-uns. Parmi eux, Action Logement, qui peut prendre en charge une partie du loyer des étudiants en alternance (avec un plafond de 100 euros par mois), ou aider les jeunes actifs à se payer leurs premiers logements.

Outre les organismes, les régions, les départements et les villes peuvent également fournir des aides officielles. Concernant les deux premiers, le type d’aide et leur montant varient selon d’une région ou d’un département à l’autre. La meilleure solution pour en savoir plus reste de se renseigner auprès de leurs sites officiels ou de votre préfecture. Vous pouvez également demander de l’aide à la Mission Locale pour les questions de logements. Enfin, l’aide au logement la plus connue pour les étudiants, au niveau des villes, reste l’Aide à l’installation dans un Logement pour les Étudiants (AILE).

 

Plus d'infos sur DigiSchool : APL : calcul, montant, dossier, CAF...

 

actus : les derniers articles