Parcoursup : la nouvelle plateforme APB ouvre son portail

C’est officiel, la nouvelle plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur Parcoursup ouvre ses portes le 15 janvier 2018. Remplaçant alors la plateforme très controversée Admission Post Bac (APB). Petit tour d’horizon des nouveautés qui vont être présentées aux futurs bacheliers.

Parcoursup : la nouvelle plateforme APB ouvre son portail © istock


APB avait fait couler beaucoup d’encre l’été dernier, avec plus de 6 000 bacheliers toujours sans affectation au mois de septembre 2017. Vœux non respectés, plateforme informatique défaillante, universités au bord de l’explosion ont signé l’arrêt de l’ancienne plateforme APB. Le gouvernement a donc été contraint de trouver une place aux recalés et de modifier la démarche de sélection. En effet, c’est dans le tirage au sort, auquel sont soumis les bacheliers candidatant à l’entrée des filières non-sélectives, que le bât blesse. Si à l’origine, ce choix était inscrit dans une volonté d’égalité des chances, en 2017 il a plutôt été créateur d’injustices. Sur la nouvelle plateforme de vœux, il n’en sera plus question.

 

La fin du tirage au sort

Dorénavant, les bacheliers ne feront plus 24 vœux aléatoires, mais 10 vœux en rapport avec leur projet professionnel. Un bon moyen d’éviter « l’orientation par défaut », selon le gouvernement. Par ailleurs, l’algorithme d’affectation automatique sera supprimé. À la place, il y aura des propositions de remise à niveau dans le cas où les futurs étudiants n’obtiennent pas le 1er vœu.

Autrement dit, les licences générales pourront « conditionner l’inscription à l’acceptation d’un parcours pédagogique spécifique » pour renforcer les compétences requises à l’entrée du cursus souhaité. Soit une acceptation plus sélective et plus en phase avec les projets professionnels des jeunes bacheliers. Ainsi, Parcoursup supprime les rejets définitifs sauf pour les formations déjà sélectives telles que les classes préparatoires, les BTS ou les DUT qui conserveront la possibilité de refuser un candidat.

 

Une orientation garantie

Et ce n’est pas tout. Pour garantir les chances des candidats et la construction de leur projet professionnel, la nouvelle plateforme Parcoursup offrira plus d’informations sur l’offre de formation des différents établissements publics, le nombre de places disponibles, ainsi que sur leurs débouchés professionnels et le taux de réussite et d’insertion des anciens étudiants.

Autre nouveauté, les « attendus ». Autrement dit, « les connaissances fondamentales et les compétences nécessaires à la réussite des étudiants » dans chacune des filières seront affichées.

Pour parfaire la construction d’un projet professionnel bien défini, les bacheliers seront également suivis tout au long de l’année par leur lycée. Il devrait jouer un rôle dans leurs différentes affectations. Concrètement, les observations du Conseil de classe seront inscrites dans une fiche « Avenir », avec un suivi du projet professionnel et de la motivation des futurs étudiants. Et ce, dans un calendrier bien rodé.

 

Un nouveau calendrier

  • Début décembre : conseil de classe du premier trimestre
  • 15 janvier 2018 : ouverture de Parcoursup
  • 22 janvier 2018 : ouverture de la saisie des vœux
  • Janvier-février : journées portes ouvertes
  • 13 mars : fin des vœux sur Parcoursup
  • Mars-mai : les établissements d’enseignement supérieur examinent le dossier
  • Fin mai : les écoles et universités donnent leurs réponses
  • Juin à septembre : ouverture de la procédure complémentaire


A voir aussi sur digiSchool : Comment fonctionne la procédure Parcoursup pour s'orienter ?

 

actus : les derniers articles