Caution Visale : un coup de pouce au logement des étudiants

Vous êtes étudiant et souhaitez louer un logement ? Avec la caution Visale, vous pouvez bénéficier d’une aide pour payer la caution, tout en bénéficiant d’une garantie vis-à-vis du bailleur.

Caution logement © iStock

Le dispositif caution Visale en bref

Le système caution Visale a été lancé au mois de janvier 2016. Il est géré par le service Action Logement et a pour objectif l’accès au plus grand nombre à une garantie locative. Si elle n’est pas réservée aux seuls logements étudiants, cette caution locative est parfaitement adaptée à leurs besoins. Depuis la fin du mois de mai 2018, l'ensemble des étudiants de moins de 30 ans peut bénéficier de cette aide et plus seulement les jeunes travailleurs précaires. Grâce à ce système, plus besoin d’avoir un garant, le plus souvent les parents, au moment de signer un bail. Action Logement endosse ce rôle. De plus, une somme de 600 euros peut être allouée pour le paiement de la caution, ce montant pouvant atteindre 800 euros en région Ile-de-France où les loyers sont sensiblement plus élevés qu'en province.

Caution Visale côté pratique

En ce qui concerne les bailleurs, la caution locative Visale permet d’avoir des garanties concernant le paiement des loyers. Si, dans le cadre de son logement étudiant, un bénéficiaire ne paye pas ses loyers, c’est Action Logement qui prend les frais en charge, dans la limite de 36 mois (9 mois pour un logement social). Charge ensuite au locataire de rembourser Action Logement. A condition d’avoir moins de 30 ans, tous les étudiants peuvent bénéficier de cette garantie locative, sans conditions de ressources. Pour obtenir cette aide, il suffit de se connecter sur le site visale.fr. Toutes les démarches peuvent se faire en ligne. Après l’inscription et avoir rempli le formulaire, vous devrez attendre 48 heures pour pouvoir télécharger le document à joindre à votre dossier de demande de logement. A noter que vous devez impérativement effectuer cette démarche avant de signer le bail, et qu’en cas de colocation, chaque colocataire doit disposer de sa propre caution locative.

actus : les derniers articles